Les éphémérides « De Gaulle » – 23 mars 2020

Cet article a été publié sur ce site : http://www.charles-de-gaulle.org/blog/2020/03/23/les-ephemerides-de-gaulle-23-mars-2020/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=les-ephemerides-de-gaulle-23-mars-2020

LA FONDATION CHARLES DE GAULLE AU PLUS PRÈS DE CHEZ VOUS !

📲📬 En cette période particulière pour chacun d’entre nous, la Fondation Charles de Gaulle vous propose des éphémérides, du contenu inédit, un quiz et une rubrique « Le saviez-vous ? » à paraître tous les jours sur notre site Internet et les réseaux sociaux !
 

23 MARS 2020

➡ 23 mars 1925
De Mayence, Charles de Gaulle écrit au colonel Meyer :
« Peut-être en effet, sans doute même, sommes-nous plongés dans la nuit qui précède l’aurore d’un monde nouveau, à la fin en tout cas de celui que nous avons connu. Cependant, il faut vivre, et il est bien probable que pour vivre il faudra quelque jour combattre, c’est-à-dire affronter en troupe les armes de l’ennemi et lui faire sentir la vigueur des nôtres. Pour ma part, je ne renonce pas à m’y préparer ».

➡ 23 mars 1958
Au conseil national des Républicains sociaux, Roger Frey, secrétaire général, déclare :
« Notre devoir, c’est de respecter le silence du général de Gaulle, de ne pas prétendre, lorsque nous prenons la parole, le faire en son nom. Notre droit est d’affirmer hautement et partout notre fidélité au libérateur, c’est de rappeler à chaque instant qu’il est la chance de la France et que plus vite on fera appel à lui, plus vite la nation reprendra confiance en elle-même ».

➡ 23 mars 1960
Début du voyage officiel en France de Nikita Khrouchtchev (23 mars-3 avril), premier chef de gouvernement soviétique à effectuer une visite officielle en France.

👉 LE SAVIEZ-VOUS ❓

Le Mont Valérien, haut-lieu de la mémoire résistante

C’est au Mont Valérien, sur les hauteurs de Suresnes, que les Allemands, entre 1940 et 1944, fusillèrent plus d’un millier d’otages et prisonniers, dont Honoré d’Estienne d’Orves. À partir de 1945, chaque 18 juin, le général de Gaulle leur rendra hommage en rallumant la flamme, symbole de la Résistance. Seize corps y sont inhumés, représentants des combattants de 1940, des Français libres, des résistants et des déportés. Un dix-septième et dernier caveau est réservé au dernier compagnon de la Libération.

Mémorial de la France combattante depuis 1960, le Mont Valérien est encore aujourd’hui le lieu de nombreuses cérémonies nationales, en particulier la commémoration, chaque 18 juin, de l’appel du général de Gaulle.

L’article Les éphémérides « De Gaulle » – 23 mars 2020 est apparu en premier sur Fondation Charles de Gaulle.

Laisser un commentaire