Edition 2019 du « Jeu de Piste »

Cet article a été publié sur ce site : http://www.charles-de-gaulle.org/blog/2019/06/17/edition-2019-du-jeu-de-piste/

Edition 2019 du Jeu de Piste

« Paris, Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré ! »
Allocution du Général de Gaulle à l’Hôtel de Ville de Paris, le 25 août 1944.

Ses occupations de libérateurs de la France puis de chef de l’Etat ont conduit le Général de Gaulle aux quatre coins du monde. De l’Argentine au Royaume-Uni en passant par le Canada, de Gaulle a laissé une empreinte durable auprès des peuples et dans les villes. Un voyage dans ses traces permet de découvrir le monde sous le regard d’un stratège et grand homme politique, mettant en emphase les lieux et personnes qui, selon lui, allaient marquer l’histoire. Le concours d’éloquence de la Fondation Charles de Gaulle a déjà envoyé à deux reprises des lycéens à Londres, suivre les pas du Général. La Fondation poursuit cette démarche en faisant découvrir à des collégiens parisiens d’autres lieux emblématiques et hautement symboliques pour l’homme du 18 juin. Ils ont ainsi pu découvrir la capitale sous un autre angle, plus historique, plus libérateur.

Le 14 juin 2019, la ville des Lumières a accueilli la deuxième édition du « JEU DE PISTE » de la Fondation Charles de Gaulle. Au travers de deux parcours inédits, les troisièmes des collèges Malraux et Mallarmé ont découvert une ville encore très marquée par les actions du visionnaire qui fut surnommé « Colonel Motors ». Que ce soit en des lieux qu’il avait visités ou sur des monuments érigés en sa mémoire, les élèves ont dû répondre à des questions, résoudre des énigmes, travailler en équipe pour espérer remporter la victoire. 14 groupes se sont ainsi affrontées, Adenauer, Churchill, Debré, Leclerc, Malraux, Massu, Pompidou pour le collège Mallarmé et Argentine, Brésil, Cambodge, Canada, Iran, Roumanie, Russie pour le collège Malraux.

Deux parcours étaient proposés aux collégiens. Le premier partait de la Fondation Charles de Gaulle, dans laquelle est exposée une réplique de la plaque commémorative de l’Arc de Triomphe. En effet, celle exposée à la Fondation comporte une faute d’orthographe : il était donc impossible de la présenter sur l’Arc de Triomphe. Ainsi, il était proposé aux élèves de trouver cette faute d’orthographe, qui leur permettait de résoudre une énigme leur indiquant de se diriger vers ledit monument.

Une fois parvenus à cet emblème parisien, ils devaient trouver la version corrigée de la plaque commémorant l’appel du 18 juin, qui est sur le sol de la place Charles de Gaulle, sous l’arche du monument. La résolution d’une autre énigme liée à cette plaque leur indiquait la suite du parcours, qui continuait à proximité de l’ambassade du Qatar. Après une autre énigme, ils étaient invités à se diriger vers la rue des Pyramides, où se trouve une autre plaque commémorative.

Afin de conclure cette découverte des plaques commémoratives, ils ont dû passer par la place Dauphine pour répondre à plusieurs questions avant de découvrir les différentes plaques commémorant la libération de Paris et l’Appel du 18 Juin aux alentours de la Préfecture de Police.

Dans le second parcours, le départ s’effectuait également depuis la Fondation Charles de Gaulle. Ils y visionnaient une courte vidéo sur le droit de vote des femmes, dont la date leur permettait de trouver un code dans la bibliothèque de la Fondation. Ensuite, ils ont eu la chance de découvrir le bureau de Charles de Gaulle. Ils y ont cherché tous les objets en rapport avec la Seconde Guerre Mondiale, à savoir une réplique de tank, une poupée bretonne, une plaque de char allemand numérotée 88, une machine à écrire, une maquette d’avion, une copie de l’appel du 18 juin et une radio.

Puis, ils ont découvert la même plaque qu’autour de la Préfecture mais sur un des murs de Matignon, où ils ont aussi répondu à quelques questions autour du passage de Charles de Gaulle en tant que Président du Conseil. Pour poursuivre autour de l’expérience institutionnelle de Charles de Gaulle, il leur était demandé de citer l’intégralité des Présidents de la Ve République devant l’Assemblée Nationale.

Enfin, grâce à leur visite de l’historial Charles de Gaulle au Musée de l’Armée à l’hôtel des Invalides, ils ont été en mesure de répondre à un questionnaire autour de la vie de Charles de Gaulle. Après quelques ultimes énigmes autour des canons présents dans la Cour des Invalides, la journée s’est achevée lors de la cérémonie de clôture dans l’auditorium du de l’historial.

Cet évènement a été rendu possible grâce à la participation de toute la Fondation Charles de Gaulle qui a donné le maximum tout au long de la journée pour offrir aux élèves la meilleure expérience possible des actions du Général. Le projet fut porté tout au long de l’année par la directrice des actions pédagogiques et numériques de la fondation, Diane Grillère. Elle a reçu le soutien d’Olivier Beaudoin, chef du service informatique et chef de projet en transformation numérique ainsi que de deux stagiaires de deuxième année de Sciences Po Paris qui ont créé de toutes pièces les deux parcours, Alix Degenne et Charlotte Giorgi. Un remerciement spécial aux professeurs des collèges qui ont motivé leurs classes et les ont conduits vers la victoire : Bénédicte Laplane du collège Malraux et Naima Page du collège Mallarmé.

Toutes les équipes ont bien concouru et les résultats ont été serrés, mais un podium s’est démarqué. L’équipe Adenauer a remporté la première place, suivie de près par l’équipe Leclerc et en troisième place l’équipe Canada.

L’article Edition 2019 du « Jeu de Piste » est apparu en premier sur Fondation Charles de Gaulle.

Laisser un commentaire